User Profile Photo

HERKAS2015

Mar 17  (3 years ago)

Atelier sous regional des plateformes REDD et changements climatiques

Kinshasa, mars 2016 


Introduction 

Réunis en atelier du 02 au 04 mars 2016 dans la salle de conférence du Ministère des Affaires Etrangères et de la Coopération à Brazzaville, les représentant(e)s des plateformes REDD+ et Cchangements Cclimatiques de la société civile des pays de l’espace COMIFAC, les représentant(e)s des Peuples autochtones et les responsables d’IEC des CN/REDD+ venus du Cameroun, de la République Démocratique du Congo, de la Centrafrique, du Gabon, de la Guinée Equatoriale et de la République du Congo ont échangé de manière globale sur les enjeux de la REDD+ et Changements Cclimatiques ainsi que sur la structuration de la société civile régionale travaillant sur la cette thématique.

A l’issu de cette rencontre, uneUne trentaine de participant(e)s constitués des représentants de la société civile, de la Coordination Nationale REDD+, de l’UICN, de la COMIFAC, de la CEFDHAC et bien d’autres experts, se sont entretenus sur la thématia pris part aux travaux qui étaient animés par un groupe d’experts de la COMIFAC, de l’UICN, des médias, de la société civile et de la Banque Mondiale.que REDD+ et Changements Climatiques et la contribution des plateformes de la société civile des pays de l’espace COMIFAC. Cinq sessions ont fait objet d’échange et discussion entre les participants :

Session 1 : Etat d’avancement du processus REDD+ et Changements Climatiques au niveau international et régional ;

Session 2 : Etat de mise en œuvre de la REDD+ et Changements Climatiques au niveau national et la contribution des plateformes nationales REDD+ et Changements Climatiques ;

Session 3 : Opportunité d’un réseau sous régionale REDD+ et Changements Climatiques de la société civile de l’espace COMIFAC

Session 4 : REDD+ et restauration des paysages ;

Session 5 : Elaboration du plan d’actions régionale et futures échéances.


Déroulement 

La cérémonie d’ouverture était placée sous le haut patronage du Ministère Congolais de l’Economie Forestière et de la Coopération, représenté par le Directeur de l’Economie Forestière et Ppoint Focal COMIFAC, Monsieur Jacques OSSISSOU ainsi que de Monsieur Hervé Martial MAÏDOU, Coordonnateur Régional REDD+. Dans son allocution d’ouverture, le Directeur a tout d’abord souhaité la bienvenue aux participant(e)s au nom du Ministre de l’Economie Forestière et du Développement Durable avant de rappeler l’initiative des Cchefs d’Etats de la sous-région qui a abouti à la création de la CEFDHAC.

Le Directeur Général s’est appesantie sur le caractère inclusif et largement participatif du processus REDD+ exprimé par les pays de l’espace COMIFAC, qui se sont engagés dans la gestion participative du patrimoine forestier. Il a aussi salué cette initiative de la société civile sous régionale qui souhaite se mettre en réseau pour favoriser en terme ld’échanges d’expériences et s’arrimer à la logique d’une dimension régionale pour la conservation et la gestion durable des écosystèmes forestiers autour de la COMIFAC et surtout en synergie avec les initiatives en cours. notamment celles de la CEFDHAC.

Le Directeur Général a enfin souhaité plein succès aux participant(e)s au nom de son Excellence Henri DJOMBO et a déclaré ouverts les travaux de l’atelier sous régional des plateformes REDD+ et Cchangements Cclimatiques des pays de l’espace COMIFAC. La cérémonie d’ouverture s’est achevée par une avant de la suspendre pour la photo de famille.

A la reprise des travaux, un bureau de l’atelier était mise en place et est composé de :

Président : Bernard MAMBOUNDA de la Plateforme COCA-REDD du Congo

Rapporteur : Bienvenu Florentin KEMANDA YOGO de la Plateforme GDRNE de la RCA ;

Rapporteur Adjoint : DAHIROU MAKIE de la Plateforme REDD et Changements Climatiques du Cameroun.


Discussion 

La matinée de la première journée a bénéficié été couverte par de quatroise communications entre autre à savoir:

  1. Généralités sur les changements climatiques et la place de la REDD+ La première par monsieur M. Gervais Ludovic ITSOUA MADZOUS sur la généralité du changement climatique et la place de la REDD+ » ;
  2. La deuxième intervention portait sur « Ll’évolution des négociations internationales sur la REDD+ en général et plus spécifique sur les conclusions de la COP21 de Paris, présentée par M.onsieur Michel NDJATSANA ;
  3. La troisième quant à elle était focalisée sur la dynamique REDD+ au niveau sous régional présentée par M. onsieur Hervé Martial MAÏDOU, Coordonnateur Régional REDD+.

L’après-midi était réservé à la présentation de l’état d’avancement du processus REDD+ dans les pays de la sous-région. Les Responsables d’IEC des CN/REDD+ et les représentant(e)s des plateformes REDD+ et Changements Climatiques de l’espace COMIFAC ont tour à tour présenté l’évolution du processus REDD+ et Changements Climatiques dans leurs pays ainsi que la contribution des plateformes nationales REDD+ et Changement Climatique au processus.

Ainsi, la RDC, le Congo, le Cameroun et la RCA ont respectivement, chacun en ce qui le concerne présenté la situation du processus REDD+ et Changements Climatiques de son pays.

Ces présentations ont été suivies des échanges, discussions et partage d’expériences entre les participant(e)s.

A la fin de l’après-midi, place était donnée à Madame Florentine MAPEINE, Experte juridique de la COMIFAC de présenter aux participant(e)s, le projet de Ccharte de la Pplateforme REDD+ et Changements Climatiques de la société civile d’Afrique Centrale.

La deuxième journée était marquée dans un premier temps par deux temps forts : (1) les communications sur « le Plaidoyer pour la prise en compte de l’adaptation aux Changements climatiques : cas du projet AfricaInteract » dont l’objectif est de préparer les acteurs de la Société civile sur le plaidoyer pour la prise en compte de l’adaptation par M.onsieur Michel NDJATSANA ; « La et de la nécessité d’un réseau des plateformes REDD+ et changements climatiques pour la sous-région » par Monsieur M. Jean Pierre Rufins MACKITA. (2) Formateur International des OSC sur la gestion et le plaidoyer avant Le leur entrée en conclave des Responsables des Plateformes .

L’’objectif entrée endu conclave des représentants de la société civile a lieu et l’objectif était de :

  1. Examiner et amender le projet de la Ccharte des plateformes REDD+ et Changements Climatiques de l’Afrique Centrale ;
  2. Mettre en place le Bbureau de coordination de la plateforme REDD+ et Changements climatiques de la société civile d’Afrique Centrale.

Ainsi, le projet de la charte a été examiné et des amendements ont été apportés selon la vision des responsables des plateformes REDD+ et Changements Climatiques de l’espace COMIFAC. La composition du Bbureau de la Coordination de la plateforme a été discutée et les élections des membres du bureau de la Coordination ont eu lieu. Le procès verbale électifve est a été établi et est disponible.

La troisième journée de l’atelier était consacrée à quatreaux présentations, la restitution des travaux du conclave des Plateformes et des responsables IEC des CN/REDD+. Les présentations faites sont les suivantesdes thématiques pouvant permettre la compréhension des participants notamment :

  1. La portée de l’article 6 de la Convention Cadre des Nations-Unies sur le Changement Climatique par Monsieur M. Gervais Ludovic ITSOUA MADZOUS ;
  2. L’intérêt d’un groupe de travail ad ’hoc dans le cadre de la REDD+ et les Changements Climatiques par Monsieur M. Raoul SIEMENI de RECEIAC ;
  3. La restauration des paysages forestiers en lien avec les processus nationaux, politiques et les plans d’actions sectoriels en rapport avec la REDD+ par Monsieur M. Elie HAKIZUMWANI de l’IUCN ;
  4. Les enjeux fonciers pour la restauration des paysages forestiers et savanicoles en République du Congo réalisé par Monsieur M. Maixent Fortuné ANIMBA EMEKA de la société civile Congolaise ;
  5. L’amélioration de l’environnement de travail entre les CN/REDD+ et les Pplateformes de la société civile : légitimité des plateformes et mode d’action présenté par Roger MUCHUBA, Expert de la Banque Mondial