HERKAS2015

- HERKAS2015

April 21, 2016

Mission d’appui à la préparation lancement et évaluation des activités du projet CPDA

By Raphael MBOYO Membre du CNP-CBR+FEM/PNUD
Contexte

Apres , la réunion du comité National de pilotage tenu à Matadi du 27 au 31 juillet 2015 portant sur la validation des projets SGP et CBR+.il était question que suite à cette fin ,il était question que la coordination forme les équipes par province en vue d’accompagner les structures bénéficiaires par la préparation ,lancement et évaluation des activités du dit projets par des consultants qui devrait venir du Groupe technique consultatif(GTC)et Comité National de pilotage(CNP).

La mission d’accompagnement du projet CBR+ sur l’engagement des communautés locales et peuples autochtones dans le processus REDD+ porté par L’ONGD : Convention pour la promotion et le Développement des autochtones CPDA, en sigle, est arrivé à MBANDAKA dans la matinée du 31Octobre 2015.cette délégation était composé de 2 membres respectivement de Comité National de pilotage et du Groupe Technique Consultatif, en provenance de Kinshasa qui devrait rencontrer sur place un autre membre du Comité National de pilotage dont le président DAMIEN OTSHUDIEMA LUNDULA.

Les objectifs poursuivis par cette mission étaient de Préparer et lancer les activités du projet de L’ONGD CPDA sur la REDD+ à base communautaire à MBANDAKA dans la province de l’équateur. L’équipe était composée de :

Monsieur DAMIEN OTSHUDIEMA LUNDULA, Président du CNP

Monsieur RAPHAEL MBOYO BIKOPO, membre du CNP et

Monsieur JEAN HUBERT MOMBA, membre du GTC.

Méthodologie

Pour réaliser ce travail, la méthodologie utilisée était participative, inclusive en tenant compte de la représentativité des parties prenantes. En outre il y avait une série des présentations suivi échanges et débats en de poser des pistes des solutions pour le porteur du projet.

Déroulement des activités

Les travaux de cet ‘atelier se sont déroulé en trois étapes, à savoir :

-Cérémonie d’ouverture, suivie des Exposés et les travaux en groupes pour tester si les participants ont compris le Consentement libre informé au préalable(CLIP).

Cérémonie d’ouverture

L’ouverture des travaux a été marquée par trois discours, notamment :

le mot de circonstance du président du Comité National de pilotage, dans son mot, le président du CNP a tenu à remercier la Coordination National du programme SGP et CBR+ et toute l’équipe en RDC, ensuite il a remercié tous les participants de cet atelier et a émis le vœux de voir les travaux de l’atelier se déroulent avec sérénité et succès .

-Le mot du Ministre provincial à l’Environnement et Développement durable

Le représentant du Ministre provincial à l’Environnement et Développement durable, son commissaire provincial à l’Environnement, a d’abord remercié le PNUD travers son programme de petite subvention du Fond Mondial pour l’Environnement(FEM) qui se donner comme objectif global, de lutter contre la déforestation et la dégradation de nos forêts et aussi atteindre le développement durables de nos ressources naturelles.il a en outre remercié les Consultants et d’autre partenaire travaillant dans ce domaine notamment :le WWF ,la WCS etc… pour leur implication manifeste .il a aussi profité de cette occasion pour encourager et inviter l’ONGD CPDA de bien gérer ce projet en bon père de famille pour sa réussite.

-le mot de bienvenu par le Coordonnateur de l’ONGD CPDA

Prenant la parole, Monsieur PIERE BONKONO EMPITA ,responsable de la Convention pour la promotion et le Développement des PA, dans son mot a tenu à remercier tout d’abord le délégué de son Excellence Monsieur le Ministre provincial à la l’Environnement à travers son commissaire provincial et tous les participants de cet atelier en outre il a promis aux participants le projet CBR+ sur l’amélioration de la compréhension, l’engagement et la participation des communautés locales et peuples autochtones au processus REDD+, par le renforcement de leur conscience et capacité.

Les Exposées :

Présentation sur la REDD+, intervention de Monsieur DIEU DONNEE NZABI, Consultant

Etait basé sur la définition de la REDD+, étapes du processus REDD+ à RDC, les causes directes et indirectes de la REDD+, les activités, les piliers de la REDD+ et quelques recommandations.il important de signer que l’intervenant a passé sa communication en lingala, pour permettre la compréhension et l’appropriation à tous.


2. Présentation sur la REDD+ à base communautaire (CBR+)

L’orateur, Monsieur Raphael MBOYO, a tenu au cours de son exposé à

rappeler à l’attention des participants la définition de la REDD+, il a fait savoir que la REDD+ à base Communautaire, Le Programme “Soutiens aux communautés sous composante dans le cadre de la REDD+ à niveau National (CBR+) , ( dont le partenariat est développé entre le Programme ONU-REDD et le Programme de micro-financements (PMF) est destiné à soutenir financièrement les initiatives des communautés locales et des peuples autochtones à s’engager dans les activités de la REDD+, développer des expériences, des enseignements et des recommandations au niveau local afin de contribuer aux processus nationaux de la REDD+, les objectifs du CBR+, les activités ,la zone d’intervention du programme, les organes de gestion du programme etc…en outre l’intervenant à tirer l’attention des parties prenantes et à montrer l’occasion de saisir cet opportunité, d’autant plus que cet étape constitue la phase d’expérimentation ou pilote pour que les partenaires puissent augmenter l’enveloppent.

Question réponse

-les débats étaient houleux et très riches, ce qui a permis aux participants de proposée une série des recommandations cfr, le PV.

Concluant son exposé, l’orateur a invité les participants à travailler dans un climat de synergie et leur a recommander de renforcer le dialogue entre eux.

3. Exposé sur le CLIP

D’entrée de jeu, Monsieur JEAN HUBERT MOMBA, dans sa présentation, a défini le terme CLIP, son soubassement juridique international :la Déclaration des nations unies sur les droits des peuples autochtones, la Convention 169 de l’organisation mondiale du travail concernant les peuples indigènes et tribaux dans les pays indépendants, le pacte international relatif aux droits civils et politiques etc… régionale :la charte africaine des droits de l’homme et des peuples, et au niveau nationale :le code forestier qui prévoit à son Art 15 al 1que le classement des forets s’effectue par arrête du Ministre ayant l’attribution des forets après l’avis conforme du conseil consultatif provincial des forets concernées, fondé sur la consultation préalable de la population riveraine. Il a évoqué aussi le Décret du 30 juillet 1888 portant sur Des contrats ou des obligations conventionnelles ; à son Art 8 qui pose les quatre conditions essentielles pour la validité d’une convention notamment :

• Le consentement de la partie qui s’oblige ;

• Sa capacité de contracter ;

• Un objet certain qui forme la matière de l’engagement ;

• Une cause licite dans l’obligation. A Ce sujet il a évoqué les, avantages, les inconvénients, la procédure de mise en œuvre du CLIP. Ensuite il donné un exercice des travaux en groupe pour tester, si la matière a été comprise par les participants. L’exercice était basé sur un exemple concret celui de plantation d’un parc agro-industrielle à IYEMBE, après la restitution en plénière, les participants ont avoué qu’il n’y avait pas des consultations ni les études mais ils ont vu les matérielles de travail sur place.

4. Présentation du projet

Pour ce faire, Monsieur JEAN HUBERT MOMBA ; a fait une présentation basé sur la projection de la proposition du projet CBR+/CPDA, de manière à ce que tous ensemble nous puissions porter nos amendements pour l’enrichir cette proposition avec des questions liés à la compréhension du projet par le soumissionnaire entant comme méthodologie à suivre.

5. Evaluation des Activité

Apres le déroulement des activités dont l’intitulé ci-dessus indiqué, il a été décidé qu’à la fin de tous les travaux, nous allons procéder a une évaluation d’ensemble d’activités.il est important de signalée qu’après cette évaluation est ressortis clairement, le porteur de projet a bien respecté les lignes directrices pour l’exécutions de ses activités.

6. Résumé des activités par le modérateur

Au regard, de la présentation de la synthèse des activités par Monsieur DIEU DONNEE NZABI, la philosophie générale du débat qui s’en est suivi peut être regroupé en forme de

Préoccupations suivantes :

La problématique du déficit communicationnel dans la mise en œuvre des projets à tous le niveau ;

Le renforcement de capacité continue dans les différents domaines en rapport avec la REDD+ à base communautaire (CBR+);

félicite l’équipe de Kinshasa pour la maitrise des matières dans leurs interventions pertinentes et éloquentes ;

-comment concilier le travail des GTCs qui sont à la base avec ceux de Kinshasa ?et comment fonctionnera-t-il ?

Présente leur regret au regard du temps impartie bien qu’il soit très court et souhaite que les même présentations soit faite prochainement en ajoutant ; la prévention, gestion et résolution des conflits etc… ;

Il remercie l’équipe de leur avoir exhorté pour un travail en synergie ou en équipe pour le bien être communautaire ;

Enfin, les deux équipes se sont remerciées mutuellement et se mis d’accord de travailler ensembles pour assurer la compréhension de la REDD+, CBR+ auprès des communautés enfin d’assurer la réussite de ce projet.

De ce fait l’atelier a été clôturé.

Conclusion

La mission de préparation, lancement et évaluation des projets CBR+ a constitué une étape cruciale pour ouvrir la route vers la mise en place effective du Mécanisme de la REDD+ à base communautaire (CBR+) en RDC. Un travail d’accompagnement permanant des communautés locales et Peuples autochtone sera développé sur terrain en vue d’assurer la réussite de cette phase expérimentale dans notre pays.